RUPTURE D’ESPOIR DANS LE CAPITALISME

Finalement, quelle est la véritable cause du mouvement des Gilets Jaunes ? C’est la rupture de l’ESPOIR.

Lorsque les gens ne voient plus d’issue dans leur vie, et c’est sans doute une chose profondément ancrée dans le cerveau humain, que les premiers hommes ont ressentie bien avant nous exactement de la même manière, alors ils partent en quête de quelque chose de nouveau, et l’aventure ne leur fait plus peur.

Tels sont aujourd’hui les Gilets Jaunes.

Exposés au capitalisme financier, ils ont d’abord cru ce qu’on leur disait, que c’était un bon chien obéissant.

Une fois, ils lui ont vu de la bave aux lèvres, mais le Président leur a dit « Gardez confiance ! des Amazon, des Facebook, il y en aura beaucoup d’autre, de la croissance, et des milliers d’emplois ! ».., la bête vous veut du bien ! elle vous obéit toujours !…

Mais le loup enragé les mutile, il les affame, il les épie de son œil torve…

Maintenant, ils en sont persuadés, la bête enragée, un jour, aura leur peau…Ils veulent maintenant terrasser l’animal, et lui faire rendre gorge.

NE RIEN QUÉMANDER, EXIGER LA JUSTICE

« Le travail du Président de la République, c’est d’assurer une vie décente à ses citoyens »

Voila une phrase qu’on entend souvent dans la bouche des Gilets Jaunes, et qu’ils devraient s’ABSTENIR DE PRONONCER.

D’une part parce que cela évoque une relation FILIALE entre le Président et les Gilets Jaunes, que pour ma part, je trouve impudique et déplacée.

Ensuite parce que les Gilets Jaunes ne réclament pas l’AUMONE AU PRESIDENT MACRON. Il réclament LA JUSTICE. Et personne, quelle que soit sa condition, ne doit quémander LA JUSTICE !

Voici ce qui est inscrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, article 23. C’est tout à fait clair.

Article 23 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.

3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Et donc peu importe que UBER vienne détruire des emplois de taxis, qu’AMAZON ait provoqué la faillite des libraires et des disquaires, qu’APPLE ou STARBUCKS ne paient pas d’impôt en France, que les usines se robotisent ou se délocalisent, que de nouveaux emplois soient créés ou non pour permettre aux gens de toucher un salaire, tout cela NE DOIT PAS ENTRER EN LIGNE DE COMPTE.

Le citoyen, en particulier lorsqu’il est précaire, a le DROIT D’EXIGER IMMÉDIATEMENT DE VIVRE DANS LA DIGNITÉ. Il n’y a rien à quémander, c’est SON DROIT, et l’Etat a donc le DEVOIR d’agencer les choses pour que ce droit soit respecté.

S’il faut donc, AJOURNER TOUT OU PARTIE DU REMBOURSEMENT ANNUEL DES 41 MILLIARDS PAR AN, que le contribuable reverse aux banques au titre des intérêts de la dette, cela ne doit pas être un tabou, en attendant que la situation s’améliore,

Et si la situation NE PEUT PAS S’AMÉLIORER, si le capitalisme financier en est à ce point, qu’il échappe au contrôle des Etats, si ce capitalisme tend à s’affranchir de sa FONCTION INITIALE, qui est de procurer au moins UNE VIE DIGNE A TOUS, alors le personnel politique doit ABANDONNER D’URGENCE CES INJONCTIONS SIMPLISTES, du style « C’est pas OPEN BAR les enfants », ou « je n’ai qu’à TRAVERSER LA RUE pour vous trouver un job », et s’activer dès aujourd’hui pour TROUVER des solutions nouvelles et radicales, capables de METTRE FIN A CETTE PERTE DE SOUVERAINETÉ. (Organiser la gratuité sur l’essentiel en Europe, telle que l’envisage Paul Jorion, par exemple).

Car n’est-il pas évident, au fur et à mesure que les semaines passent et que les actes des Gilets Jaunes se succèdent, que le peuple français dont on connait les antécédents en matière de Révolution, n’acceptera pas plus longtemps l’abandon de cette souveraineté ?

Vincent Rey
findutravail .net

Levons l’embrouille sur le tabassage de Mehdi K.

Depuis décembre, le TABASSAGE DE MEHDI K. fait débat. Au Monde, au Nouvel Observateur, à Libération, on ne veut plus montrer ce tabassage insupportable, au motif que CE NE SERAIT PAS MEHDI K., mais qu’il s’agirait peut être de QUELQU’UN D’AUTRE. Un flou entretenu aussi par Checknews.fr ainsi que par Désintox de Arte, qui autorise ces médias à ne plus montrer cette vidéo sur leurs sites.

OR IL NE M’A FALLU QUE DEUX HEURES D’ENQUÊTE SUR INTERNET POUR TROUVER QU’IL Y AVAIT EU DEUX ARRESTATIONS DEVANT LE 49 RUE DE BERRI. Celle de cet homme copieusement tabassé par 8 CRS (QUI EST BIEN MEHDI K), et celle d’un DEUXIÈME HOMME, aux cheveux plus clairs, qui n’a été que légèrement malmené.

N’y avait-il donc personne au journal Le Monde pour faire ce travail ?

ALORS AUTOCENSURE OU CONNIVENCE AVEC LE POUVOIR ?

LA POLICE NE POUVAIT PAS IGNORER QU’IL Y AVAIT EU DEUX ARRESTATIONS A CET ENDROIT ! ILS NE POUVAIENT PAS NON PLUS IGNORER L’IDENTITÉ DE CE DEUXIÈME HOMME, PUISQU’ILS L’ONT ARRÊTÉ !

Pour plus d’information :

– Le Monde avait publié initialement cette vidéo le 3 décembre 2018, qui disait donc la vérité. Par chance, cette vidéo initiale a subsisté sur la chaine Youtube d’un particulier (Le Monde n’a donc pas pu l’effacer).

– Checknews.fr s’appuie aussi sur ce doute, pour ne plus diffuser la vidéo de l’agression. Du coup, on ne la voit plus non plus ni sur le site de Libération, ni sur le site du Nouvel Obs.

– DESINTOX d’Arte a aussi tout faux, titrant Gilets Jaunes : non, le jeune Medhi n’est pas l’homme que l’on voit se faire agresser par des policiers dans une vidéo. …embêtant pour un site censé dénoncer des Fake News. CORRIGEZ SVP !

APPEL AUX MEMBRES DU GOUVERNEMENT : DEMISSIONNEZ

La révolte des GILETS JAUNES dure maintenant depuis PLUS DE 4 MOIS, et chaque samedi, le nombre de blessés et de mutilés augmente, ce qui indique que nous sommes entrés dans un CERCLE VICIEUX DE RÉPRESSION ET DE REPRÉSAILLES, entre deux parties de moins en moins réconciliables, à mesure que le temps passe.

La continuation de ce processus nous mène INÉLUCTABLEMENT AU DÉCÈS D’UN MANIFESTANT OU D’UN POLICIER, ce qui DÉCHAÎNERA LES VIOLENCES.

Le temps est venu DE LA LUCIDITÉ. La démarche du ‘GRAND DÉBAT’, qu’on la juge bonne ou non, N’A PAS FONCTIONNÉ. Les Gilets Jaunes N’EN ATTENDENT RIEN. Ils estiment au contraire que le gouvernement essaie par cette démarche de GAGNER DU TEMPS pour échapper aux revendications. Le gouvernement serait de toutes façons bien incapable de formuler une quelconque proposition de nature à satisfaire la totalité des Gilets Jaunes.(*)

Il est encore temps DE FAIRE MACHINE ARRIÈRE, EN STOPPANT CE JUSQU’AU-BOUTISME PRÉSIDENTIEL, et cette STRATÉGIE DE L’ÉPUISEMENT du mouvement, dont on voit bien qu’elle ne MÈNE NULLE-PART.

Que vous en soyez navrés ou content, vous ne pouvez PAS IGNORER que nous sommes entrés dans une voie sans issue TRES DANGEREUSE. Aussi, pour ne pas cautionner des mutilations ou des morts futures, j’appelle TOUS LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT, ministres ou secrétaires d’État A SE DÉSOLIDARISER DÈS AUJOURD’HUI DE L’ACTION DU PRÉSIDENT en apportant leur démission.

Seule cette démarche, peut vous exonérer de la responsabilité commune de la MAUVAISE GESTION DE LA CRISE, de la MAUVAISE ANALYSE d’E. Macron, et des morts qui en seront la conséquence directe.

Dites vous bien que ces morts auront un nom, et une histoire. Leur effet sera dévastateur. Démissionnez.

Vincent Rey

findutravail. net

(*) Il faudrait pour cela, imaginer une mesure globale capable d’apaiser significativement tous les précaires, quelle que soit leur condition (retraité, chômeur, travailleur pauvre, handicapé..) telle que la « gratuité sur l’essentiel » (3% du PIB, selon certaines études)

(*) photo : Mehdi K., 21 ans, interpellé et passé à tabac, samedi 1er décembre à Paris (rue de Berri)

La répression des Gilets Jaunes jusqu’où ? Jusqu’à tuer Karine ?

M Macron je ne vous comprends pas.

Vous voyez bien que ce mouvement a une caractéristique. Les gens sont EXTRÊMEMENT déterminés, prêts à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Si vous pensez qu’ils vont rentrer chez eux, vous vous trompez.

La jeune fille que vous avez amochée samedi dernier (par procuration, mais ça revient au même), je crois si ma mémoire est bonne qu’elle s’appelle Karine.

Et qu’est ce qu’elle vous a dit Karine ? Elle vous vous a dit « MERCI, A SAMEDI PROCHAIN ». Vous imaginez ? Cette jeune fille dans la fleur de l’age, elle a même pas 20 ans, elle a la figure défoncée, et elle vous dit ça !

M Philippe, étant donné que Monsieur Macron ne comprend pas, et que vous faites, paraît-il, de la boxe…expliquez lui. Admettons qu’un concours de circonstances vous ait placé sur un ring face à Mike Tyson, et qu’en quelques secondes, Tyson vous ait envoyé une ÉNORME PATATE qui vous explose le pif et vous dégage 3 dents dans un geyser de jus de cerise, faisant vibrer votre corps de haut en bas, jusqu’à vos petites couilles dans le short…

Auriez-vous alors ce courage, cette témérité même, de dire que vous allez remonter le ring ?

Expliquez à M Macron qu’essayer de gagner du temps n’est pas une attitude raisonnable. Quand le Président perd les pédales, le premier ministre doit s’en rendre compte, et faire quelque chose…

Car les gilets jaunes remonteront sur le ring JUSQU’AU BOUT. Je vous l’affirme, alors même que je ne suis PAS Gilet Jaune. Alors qu’est ce que vous allez faire ? les tuer ?

Tuer Karine ?

Vincent Rey
findutravail.net

Sortir de la crise des Gilets Jaunes, en dissociant progressivement les revenus du travail

Voila les nouvelles du matin : de plus en plus de femmes Sans Domicile Fixe à Paris, et 3 millions de personnes qui ne s’achètent plus de savon en France…et 2 milliards d’humains privés d’eau potable dans le monde. c’est indigne.

Voila ce que le personnel politique de droite comme de gauche ne nous dit pas et qu’on aimerait entendre :

Une part de moins en moins grande de la population peut désormais fournir la totalité des besoins premiers : nourriture, vêtements, médicaments, produits d’hygiène, meubles de base (machines à laver, frigos, téléphones), logement.

Une part croissante de la population se contente donc de fournir les besoins seconds, moins rémunérateurs, ou moins réguliers. Des besoins qui n’intéressent pas les firmes, tels que le toilettage canin, le nettoyage de tombes, ou la fabrication de poupées artisanales.

La compétition est rude sur ces besoins seconds. Ceux qui échouent, ou qui ne trouvent pas d’emploi salarié sont marginalisés, et contraints pour vivre à l’exercice d’activités illégales. Souvent cet isolement est le ferment d’idées nauséabondes, voire de terrorismes, dont on peut penser qu’ils ne resteront pas cantonnés aux frontières de l’islamisme.

La concentration de la production qui répond aux besoins premiers, exacerbe la concurrence entre les firmes et encourage la fuite en avant dans productivité et la technologie, sans aucun égard pour l’Environnement. Cette révolution technologique déplace inexorablement depuis 30 ans les fruits de l’activité du travail vers le capital, et nous met sur le chemin de la destruction de l’Humain et de son cadre de vie.

Il est donc de la toute première urgence pour les Etats, de prendre la mesure de ces évolutions avec lucidité, et de commencer à déconnecter le travail et les revenus, en instituant progressivement la gratuité sur l’essentiel (*).

C’est une question de paix sociale, qui est également cruciale pour l’Environnement.

(*) coût : 3% du PIB selon Paul Jorion

Vincent Rey
findutravail .net

Frédéric Lordon, « Le monde gorafique d’Emmanuel Macron »

L’intervention de F Lordon, à cette réunion mémorable, malheureusement très mal filmée, qui a eu lieu à la Bourse du travail de Paris, ce 15 mars 2019, se devait d’avoir sa place sur ce blog !

Youssef Brakni, du comité « Justice pour Abama Traore », avait auparavant fait une intervention bouleversante, suite aux contre-expertises indiquant qu’Adama Traore avait un coeur d’athlète, et non pas une malformation cardiaque, ce qu’avait indiqué l’expert médical mandaté par la justice.

Les pratiques des brigades anti-criminalité sont donc gravement mises en causes. Des policiers que leur mission dépassent, qui se suicident parfois, comme Maggy Bitkupsky…Mais Pourquoi cet « océan de malheur », comme le dit François Boulo des Gilets Jaunes ?

ACTE 18 : POURQUOI IL EST INTÉRESSANT DE METTRE UN GENOU A TERRE A 15H ?

Je sais que ce geste répugne à beaucoup de Gilets Jaunes. Car cela semble être un geste de soumission. C’est au contraire, un geste de protestation, et un geste international d’hommage aux morts.

Si vous voulez, je vous donne une idée. Je sais que la plupart d’entre vous sont en route pour Paris. Au lieu de mettre simplement UN GENOU A TERRE, mettez UN GENOU A TERRE, ET LEVEZ LE POING comme Jérôme Rodrigues après avoir été attaqué.

FAITES CA PENDANT 1 MINUTE ET EN SILENCE aujourd’hui, et l’image peut faire le tour du monde, comme une sorte d’APPEL INTERNATIONAL au soulèvement de tous les peuples contre ce capitalisme mortifère, qui ne se soucie pas plus de l’Environnement que du sort des gens.

Une raison supplémentaire de faire ce geste, est qu’il s’agit d’un geste ANTI-RACISTE. Il a été introduit par les footballeurs noir-américains, suite à l’acte criminel d’un suprématiste blanc qui avait foncé dans une foule de manifestants noirs avec sa voiture, à Charleston, en Caroline du sud.

Ce geste collectif peut donc vous LAVER DE TOUTES LES ACCUSATIONS DE RACISME ET D’ANTISÉMITISME qui ont été honteusement portées contre vous.

A 15 HEURES, UN GENOU A TERRE, ET LE POING LEVÉ PENDANT UNE MINUTE DE SILENCE !

Vincent Rey
findutravail. net

Bernard Henri Lévy, les pauvres ils puent ?

https://www.lci.fr/politique/bernard-henri-levy-pour-moi-ce-n-est-plus-un-mouvement-social-2109900.html
Quand on se prétend journaliste (et il est journaliste au Monde !), on doit s’intéresser aux faits.

Les blessés graves de la police : 0
Les blessés graves des GJ, 1 mort, 11 éborgnés
Les actes antisémites prouvés de la part des GJ : 0
(en dehors d’un obscur excité dans une manif)

BHL prétend aussi que les Gilets Jaunes appellent à « casser du flic ». C’est factuellement faux, ils les appellent à les rejoindre. Pourquoi Pujadas laisse ce type balancer ses mensonges sans rien dire sur un média de masse ?

Cependant, cette vidéo a le mérite de montrer le cœur de la pensée de BHL

Lorsqu’il dit : « les paroles indignes n’ont pas la même valeur que les paroles civilisées », on a là dans les oreilles quelque chose qui ressemble quand même à du mépris de classe, non ?

BHL, posez-vous la question : pourquoi ne pouvez-vous pas aller discuter sur un rond-point ? mmh ? Pourquoi ? Vous êtes un homme courageux, un peu baroudeur…un rond-point de Gilets Jaunes ne peut pas vous faire peur. Ce n’est tout simplement pas votre monde…
Les pauvres ils puent ?