Kamel Salhi, Trappes, 23 août 2018 : ‘vrai’ terrorisme, ou l’acte d’un déséquilibré ?

Ce jeudi 23 Août 2018 à Trappes, un homme de 36 ans, fiché S, sans profession nommé Kamel Sahli, a exécuté au couteau sa sœur et sa mère (avec qui il avait une querelle d’héritage suite à la mort de son père), puis une autre femme qu’il a laissée entre la vie et la mort. Il s’est alors dirigé vers les policiers, qui après les sommations d’usage, ont fait usage de leurs armes, provoquant son décès. Continuer la lecture de Kamel Salhi, Trappes, 23 août 2018 : ‘vrai’ terrorisme, ou l’acte d’un déséquilibré ?

Avec la DS7 « Crossback », Citroën nous prend pour des … consommateurs ?

Ci-dessous le texte d’une publicité de Citroën, qu’il peut être utile de lire, pour se rendre compte des valeurs qu’elle colporte…
Continuer la lecture de Avec la DS7 « Crossback », Citroën nous prend pour des … consommateurs ?

Le pont de Gênes était-il vraiment incontournable ?

Une semaine après l’effondrement du pont à Gênes, qui a causé la mort de 43 personnes, on peut s’étonner que, malgré les nombreuses enquêtes et témoignages mettant à jour la vétusté du pont, aucune réflexion économique de fond ne semble devoir émerger. Est-ce donc une sorte de fatalité, de laisser circuler 5000 camions par jour sur un pont qui n’était pas prévu pour cela, que l’on suspectait de mal vieillir ? Continuer la lecture de Le pont de Gênes était-il vraiment incontournable ?

Jean Marc Vittori, entrée fracassante dans le top 10 des économistes nuls !

Formidable analyse de Jean Marc Vittori, ce matin sur France Inter. Une analyse comme on les aime, pleine de clichés ultra-libéraux, tel que « un pays comme les USAs, où il y a le plein emploi » , ou encore « En France, malgré un chômage à 9% les employeurs ne trouvent pas le personnel qualifé… etc ».
Continuer la lecture de Jean Marc Vittori, entrée fracassante dans le top 10 des économistes nuls !

On est champion du Monde…euh… ILS sont champion du Monde.

Les français sont champions du Monde…euh…l’équipe de France de football est championne du Monde !

Combien de « loosers » économiques se sont ainsi congratulés cette nuit à Paris, devenus soudain des « winners » par procuration, grâce aux bleus ?

Mais ça ne fait rien : le bonheur par procuration, c’est tout de même le bonheur, et même si cela ne dure qu’un temps, ne boudons pas ce qui est tout de même un exploit extraordinaire, réalisé par une bande de copains très solidaires.

Il faut juste souhaiter que, lorsqu’ils seront redescendus de leur nuage, les français (mais aussi les américains, les anglais, les italiens, les tchèques, les polonais, les irakiens) ne se trompent pas de cible. Ce ne sont ni les étrangers, ni l’Union Européenne, ni l’establishment qui les martyrisent. C’est la concurrence à l’investissement qui a pour terrain de jeu l’ensemble de la planète*.

C’est la course à la productivité et notre remplacement par des machines ou des travailleurs « low cost » qui détruit des emplois. C’est aussi elle qui détruit l’environnement, enfin c’est elle qui dresse les peuples les uns contre les autres, et qui fait émerger des forces politiques nauséabondes partout dans le monde. Tout le contraire de la joie, et de la fraternité, que l’on peut ressentir en regardant la coupe du monde.

On a l’habitude en France, de dire que « le football est un jeu qui se joue à 11 contre 11, et à la fin, c’est les allemands qui gagnent ». A la coupe du monde de l’économie, on joue à 7 milliards d’humains contre nous-même, et à la fin, c’est le capital qui gagne.

Jusqu’à ce qu’on se décide à changer les règles du jeu.