Démission de Nicolas Hulot : la question que nous ne devrions pas cesser de discuter.

La démission spontanée de Nicolas Hulot(0) pose une question fondamentale : NOTRE SYSTEME ECONOMIQUE EST-IL COMPATIBLE AVEC LA SURVIE DE L’ESPECE, une question dont nous ne devrions pas cesser de discuter.
Continuer la lecture de Démission de Nicolas Hulot : la question que nous ne devrions pas cesser de discuter.

Kamel Salhi, Trappes, 23 août 2018 : ‘vrai’ terrorisme, ou l’acte d’un déséquilibré ?

Ce jeudi 23 Août 2018 à Trappes, un homme de 36 ans, fiché S, sans profession nommé Kamel Sahli, a exécuté au couteau sa sœur et sa mère (avec qui il avait une querelle d’héritage suite à la mort de son père), puis une autre femme qu’il a laissée entre la vie et la mort. Il s’est alors dirigé vers les policiers, qui après les sommations d’usage, ont fait usage de leurs armes, provoquant son décès. Continuer la lecture de Kamel Salhi, Trappes, 23 août 2018 : ‘vrai’ terrorisme, ou l’acte d’un déséquilibré ?

Le pont de Gênes était-il vraiment incontournable ?

Une semaine après l’effondrement du pont à Gênes, qui a causé la mort de 43 personnes, on peut s’étonner que, malgré les nombreuses enquêtes et témoignages mettant à jour la vétusté du pont, aucune réflexion économique de fond ne semble devoir émerger. Est-ce donc une sorte de fatalité, de laisser circuler 5000 camions par jour sur un pont qui n’était pas prévu pour cela, que l’on suspectait de mal vieillir ? Continuer la lecture de Le pont de Gênes était-il vraiment incontournable ?

Encore combien de temps à ne pas voir le nez au milieu de la figure ? (bis)

L’Italie est en pleine illusion. Le nouveau gouvernement qui se prépare est déjà écartelé, entre ses extrémistes de gauche (mouvement 5 étoiles) et ses extrémistes de droite (la Ligue). Continuer la lecture de Encore combien de temps à ne pas voir le nez au milieu de la figure ? (bis)

Elaine Herzberg, « faux positif » pour le robot UBER.

L’enquête avance, dans l’accident entre une voiture robotisée de Uber qui a causé la mort d’une piétonne nommée ELaine Herzberg, qui traversait la nuit en dehors d’un passage piéton. Elaine Herzberg a été analysée par le véhicule UBER comme un « faux positif ». Ses deux chaussures blanches ont bien été « vues » par le robot, mais considérées comme quelque chose de non humain, ne nécessitant pas d’intervenir. Dans un précédent article, je faisais part de mon scepticisme, devant d’une part, l’option d’expérimenter ces robots dans le monde réel, et d’autre part, devant l’obligation de vigilance imposée au « conducteur ».

Imaginez-vous à la place de la « conductrice » : vous devez poser les mains sur le volant, sans trop l’agripper, car la voiture se conduit toute seule, , mais SI un imprévu intervient ET SI vous sentez que le véhicule ne réagit pas comme il le devrait, ALORS vous devez agripper le volant, et prendre immédiatement (aussi rapidement qu’un conducteur normal) les bonnes décisions. Or une telle chose est impossible, pour 2 raisons :

Premièrement parce que cela implique une comparaison d’analyse homme/robot au début de la situation de danger. La conductrice, si elle avait été ingénieure, aurait pu imaginer par exemple que suite à un calcul, le robot ne freinait pas intentionnellement pour garder toute l’adhérence aux roues en effectuant un virage brutal. Cette comparaison homme/robot est peut-être possible dans un avion, où les décisions en l’absence d’obstacles dans l’air ne se prennent pas à la seconde. Mais elle prend trop de temps dans une voiture, et elle dépasse la capacité d’analyse d’un conducteur ordinaire, lorsqu’il est sur le point de percuter quelqu’un.

Deuxièmement, parce qu’on ne peut pas demander à quelqu’un d’être vigilant, en le plaçant dans une situation d’attente. En roulant la nuit, sur cette route déserte dans un véhicule automatisé prenant toutes les décisions, les ingénieurs de UBER ne pouvaient pas ignorer que la vigilance de la conductrice baisserait, et d’ailleurs cette baisse de vigilance était observable. Des situations d’attente comparables sont connues : on ne laisse pas par exemple, quelqu’un attendre un train trop près du quai, car on sait que cette attente le conduit immanquablement à distraire son attention. Il va par exemple prendre un livre, ou jouer avec son téléphone. C’était le cas, en effet, de la conductrice UBER, qui regardait ailleurs que devant elle au moment où Elaine Herzberg traversa soudainement la rue.

Une vie humaine pèse peu devant les énormes profits escomptés des robots voiture, estimés à 500 milliards de $, soit à peu près un quart du PIB de la France. Sinon pourquoi cet empressement à tester ces robots dans le monde réel ? Il faut d’ailleurs s’attendre à d’autres accident, si on continue à tester ces véhicules ainsi, car on sait aujourd’hui que les règles routières ne sont pas homogènes, et qu’il existe de plus des usages non écrits, qui diffèrent selon les zones géographiques. Et donc si ces robots n’ont pas d’autres possibilités que de tester un nombre infini de situations, ils doivent le faire dans des espaces virtuels, en consultant des bases de données, et non dans le monde réel. A la manière d’alpha-go zero, ce robot désormais imbattable par un humain au jeu de go, et qui s’est perfectionné en jouant contre lui-même.

Mon premier article sur Elaine Herzberg

article de industrie-techno, faisant le point sur la technologie

Le terrorisme InCel, déchet mortel de l’industrie publicitaire ?

Voici ce que je lis sur un forum INCEL (CELibataires INvolontaires), que je ne citerai pas pour ne pas lui faire de publicité. Je traduirais après.

« An hero thread should be banned unless…they include a livestream link. That’s the only way to prove that they’re actually serious about offing themselves and that they’re not LARPing trolls. Thoughts? »…puis un peu plus loin dans le fil de discussion « Disagree. Legit suicidecels should be revered by the community. They’re martyrs. » (1)

Traduction : Une grappe de discussion intitulée « héro » devrait être exclue … à moins d’inclure un lien « vidéo en direct ». C’est la seule façon de prouver qu’ils sont sérieux au sujet de se sacrifier, et qu’ils ne sont pas des trolls, en train de se la jouer. Vos avis ? »…puis dans la discussion…« pas d’accord, les Célibataires Suicidaires légitimes devraient être révérés par la communauté. Ce sont des martyrs.

Ainsi les INCEL, tout comme les Islamistes, glorifient leur héros, et ils ont leur martyrs. « All hail the Supreme Gentleman Elliot Rodger ! »  a dit le meutrier Minassian, après sa course meurtrière sur les trottoirs de Toronto. (traduction : « Tous – ndlr : c’est à dire toutes celles et ceux que Minassian a renversés – saluent le Gentleman supreme Elliot Rodger », allusion à un « martyr » de la même « cause » , assassin de 6 personnes, lors de la tuerie d’Isla Vista, Californie en 2014) . 

Quelle différence , qu’ils crient « allah akbar », « All hail the Supreme gentleman… », ou « Britain first » comme l’assassin de la députée Joe Cox ? Ces gens tuent pour exister. C’est ça la clé. L’inactivité, et les réseaux sociaux favorisent incontestablement l’émergence de ces nouvelles « communautés de haine », en leur donnant une existence sociale, et l’opportunité de s’inscrire dans une « légende ».

Cependant, ils n’en sont que les agrégateurs, et les véhicules. Mais quelle peut être l’origine de ces nouvelles haines ?

Puisque le religieux n’y tient aucune place, l’hypothèse que la propagande de masse, exercée quotidiennement par les médias, y joue un rôle prédominant n’est pas absurde. L’amour, le plaisir sexuel, le bonheur familial, magnifiés quotidiennement dans les publicités pour vanter le moindre soda ou parfum, se sont changés en une frustration de tous les instants pour les InCels. Cette frustration qui est le moteur de la publicité (c’est en tentant de la combler que vous êtes censés acheter le produit) a dégénéré en folie haineuse des « Chads et les Stacys » chez ces esprits faibles. Et surtout des ‘Stacys’, ces jeunes femmes bourgeoises auxquelles les InCels ont renoncé avec rancœur, et qui sont sans doute plus proches de ces icônes médiatiques qu’ils ne peuvent atteindre.

Lorsqu’on parle de pollution, il n’y a pas que des déchets nucléaires, du co2, ou des emballages plastiques. Il y a aussi du déchet dans les idées :  la folie de Minassian a tué en quelques minutes plus de monde à Toronto, que les 4 réacteurs de Fukushima.

Seule lueur d’espoir de cette histoire aux prolongations terrifiantes, le sang froid de l’officier de police Ken Lab qui n’a pas tiré, privant ainsi Minassian d’entrer « dans la légende » de cette cause absurde.(2)

Mettons fin à l’influence de masse, le marché n’en souffrira pas. Rejoignez moi sur findutravail.net

(1) pour info, ici LARP = « Live Action Role-Playing » (jeu de rôle), d’où « LARPing », être en train de faire un jeu de rôle = faire semblant.

(2) Toronto Police au sujet de Ken Lab et la video de l’arrestation de Minassian

Ces fous furieux, que le capitalisme a déshumanisés : Alek Minassian, Toronto, avril 2018.

L’attentat de Toronto, commis par  Alek Minassian (10 morts, et 5 blessés graves) vient de me donner une nouvelle fois raison. Le terrorisme en expansion est un phénomène qui dépasse largement le religieux. Ses racines puisent dans la déshumanisation(0), dans la solitude, en quelque sorte dans le « déficit d’existence » que génèrent nos sociétés. Alek Minassian n’était pas islamiste mais INCEL (célibataire involontaire), et il a brandi cette identité pour commettre son acte terroriste, en déclarant dans un post « The Incel rebelion has already begun. We will overthrow all the Chads and Stacys. » (traduction : « la rebelion incel a déjà commencé. Nous renverserons tous les Chads et les Stacys »..)

Les « Stacys » et les « Chads » (1) est une expression moqueuse, désignant les fils et les filles des enfants de bourgeois, bénéficiant d’un bon réseau. Le « Chad » typique a obtenu une licence de Droit, il a reçu à 16 ans sa BMW en récompense de son bac, il joue au tennis, et obtient facilement les faveurs sexuelles d’une « Stacy », son équivalent féminin. Les « Chads and Stacys » trouvent aussi facilement un job grâce au réseau de leurs parents, et ne tardent pas à venir habiter les quartiers chics des villes, lorsqu’ils se marient et fondent une famille.

Le terrorisme INCEL est donc né. C’est en quelque sorte une guerre contre « l’establishment économique et sexuel ». Si l’on ne s’attaque pas aux racines de cette déshumanisation, il faut se préparer à voir émerger d’autres types de terrorisme.

(0) deshumanisation (wikipedia) . Selon le professeur Ervin Staub, la violence collective correspond à un processus évolutif trouvant son origine dans la frustration de besoins humains primaires tels que les besoins de sécurité, d’identité positive, de contrôle et de compréhension du monde qui nous entoure, et d’autonomie. Cette violence émergerait plus facilement lorsque les conditions de subsistance deviennent difficiles au sein d’une société en raison de problèmes économiques, de conflits politiques ou encore de changements sociaux importants.

(1) https://en.wikipedia.org/wiki/Chad_(slang)