Réaction à « On nous cache tout, on nous dit rien » de P Jorion

J’ai lu attentivement le billet intitulé « on nous cache tout, on nous dit rien » de Paul Jorion, où il s’étonne de la pauvreté du compte rendu de l’AFP au sujet de l’audition de Robert Mueller pendant 7h, devant un juge. Comme le sujet m’intéresse, mais que malheureusement, je ne peux plus commenter directement sur son blog, je le fais ici.

Paul Jorion en cherchant les raisons de la distorsion de l’information par l’AFP, dit ceci :

« Notre tendance, quand on ne connaît pas l’explication ou qu’on ne la connaît que de manière partielle, c’est de trouver des gens quelque part qui manipulent et qui sont responsables de ça. Bien entendu, ça peut être le cas mais, malheureusement, dans notre système, dans nos sociétés très compliquées, ça peut être simplement des effets de structures, c’est-à-dire que ce sont des choses qui sont là depuis un certain temps et qui font qu’automatiquement… il n’y a pas nécessairement de gens qui se réunissent tous les matins en disant « Comment est-ce que l’on va concentrer la richesse entre nos mains ? ». Non, le système des dividendes, des intérêts et des coupons sur obligations est suffisant. Ils ne doivent pas se réunir tous les matins. Ça marche comme ça, c’est la structure qui se trouve derrière. C’est la structure de la rente. »

Que s’est-il passé pour ce compte rendu de l’AFP ? le rédacteur de l’annonce ne s’est probablement pas senti très « motivé » par cette question de l’impeachment éventuel de Trump. Et pourquoi ? parce qu’il a « senti » que ce n’était pas un sujet accrocheur, que cela n’intéresserait pas grand monde. Et effectivement, si on interroge les gens dans la rue pour leur demander ce qu’ils pensent de la question, on verrait que les français ne s’y intéressent pas beaucoup.

C’est donc une question de focus, et non pas d’auto-censure, ou d’une quelconque volonté de cacher les choses. Pour les focus élevés, on fait attention à ce qu’on rédige, tandis que pour les focus faibles, on peut alors déplorer de réelles négligences, comme celle-ci au sujet du compte rendu par l’AFP de l’audition de Mueller.

Ces différences de « focus » peuvent-elles découler d’un « effet de structure » ? Oui, et il me semble qu’on en a un exemple absolument flagrant en France avec le Nucléaire, lorsque le nuage radioactif de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière ! C’est un « effet de structure », auquel on pourrait ajouter l’adjectif « militaro-industriel », qui a produit ce mensonge. Sinon quoi d’autre ? Qu’est-ce qui aurait pu empêcher les journalistes de l’époque (85, 86?) de livrer l’information fiable sur l’accident, si ce n’est l’existence dans notre pays, d’un complexe militaro-industriel, fortement appuyé comme on le sait, sur l’industrie nucléaire ?

C’est ce focus énorme et imprévu, qu’imposait tout-à-coup l’accident de Tchernobyl à tous les organes de presse, sur les dangers de la fusion d’un réacteur nucléaire, qui a produit cette distorsion de l’information.

Allons plus loin. Il n’est pas exagéré de dire que les dangers du Nucléaire pressurisé, qui étaient dans notre pays une sorte de non-dit avant Tchernobyl (donc un  mensonge par omission de la part de la presse), découlaient de notre consensus à l’acceptation des risques du Nucléaire pressurisé.

Ce serait donc le consensus d’une communauté, qui dirige l’intensité du focus sur telle ou telle information, et qui en détermine aussi la qualité, par l’intérêt qu’on lui porte, ou le temps qu’on y consacre.

Pour en revenir à Trump, de quoi relèverait alors notre consentement collectif à pardonner toutes les frasques de D. Trump, y compris la légèreté avec laquelle il traite les institutions américaines ? on peut se poser la question : ne serait-ce pas déjà, notre consentement collectif à un proto-fascisme du même type, que viendrait corroborer le peu d’intensité donné dans les journaux, aux noyades par dizaines de milliers en méditerranée ?

Vincent Rey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *