Le tribu que nous fera payer l’ultra-libéralisme jusqu’à l’extinction

Contentons nous de faire l’inventaire de l’argent et de l’énergie humaine gaspillée par l’ultra-libéralisme, et aussi celui de tous les troubles induits par la concurrence et la recherche effrénée du profit « hors sol »

La disparition des emplois et la pénurie de moyens pour les ménages est la source de la plupart des déséquilibres dans la société. Comme c’est facile à dire, voici quelques exemples de problèmes sociaux et personnels, auxquels il me semble que l’ultralibéralisme et la disparition des emplois (désormais inéluctable, cf Stefano Scarpetta) contribuent activement :

Gaspillage de ressources, papier, électricité, travail humain, pétrole
Bloquages technologiques pour la préservation d’intérêts en place
Pollution et dégradation des sols, de l’eau, de l’air
production d’ignorance, dépréciation culturelle
Déscolarisation
Divorces, violences conjugales
Trafics divers, surpopulation carcérale
Accidents de la route professionnels
Diabète, dépressions, suicides, abus de médicaments
Chômage, inactivité
Risques nucléaires inutiles (nucléaire pressurisé)
Risques sanitaires inutiles (antibiotiques)
Émeutes, destructions volontaires, vandalisme
Stress au travail, « burn outs »
Destructions de matériel professionnels obsolètes en bon état
Destruction de produits alimentaires
…etc

Ce à quoi il faut ajouter 140 milliards par an d’argent public pour attirer l’emploi ou le maintenir…selon Gérard Darmanin….il me semble que la coupe est pleine non ? Jusqu’à quel niveau de désintégration sociale et personnelles va-t-on continuer à jouer à « je te tiens, tu me tiens par la barbichette ». Il faut maintenant lâcher l’affaire, et jouer la défense, face à l’ultra-libéralisme.

Vincent Rey
findutravail.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *