La résistance passive est-elle encore possible ?

Avec les LBD et l’usage à bout portant de gaz lacrymogènes, la résistance passive est-elle encore possible ? Vendredi 28 juin 2019, mouvement extinction rébellion, pont de Sully, Paris.

Que penser de ceci ? Je ne sais pas, mais on peut au moins constater l’accoutumance des gouvernements, à exercer des violences sur les populations. Que tous ceux qui entendront contester le capitalisme et ses effets délétères se le tiennent pour dit !

Les Gilets Jaunes – intégrés au paysage du capitalisme publicitaire

LES GILETS JAUNES – INTEGRES AU PAYSAGE DU CAPITALISME PUBLICITAIRE

(ce préambule indique mes propres périodes de censure* : du 30/04 au 03/05/2019, du 23/05 au 27/05/2019…à quand la prochaine M Zuckerberg ? c’est rémunéré ?)

Les gilets jaunes sont maintenant intégrés au paysage. Étonnant de voir que 25000 personnes* étaient dans la rue samedi dernier, et que le dimanche matin, on n’en a pas dit un mot au journal de 7h sur France Inter.

Pour le monde de l’information, il en est des Gilets Jaunes comme du terrorisme. Depuis le Bataclan, un acte terroriste terrifiant (une voiture qui se lance dans une salle de restaurant par exemple) ne représente plus une information pour certains journalistes. Et si l’auteur n’est pas islamiste, on dit volontiers que « c’est l’acte d’un déséquilibré », et on passe à autre chose. Et pourtant de tels actes sont des actes terroristes au plus pur sens du terme, c’est à dire destinés à inspirer de la terreur. De plus, qui a dit que les terroristes, islamistes ou non, devaient être parfaitement équilibrés, pour être qualifiés de terroristes !?

Les Gilets Jaunes c’est un peu la même chose. Ces manifestations ne font plus la une des journaux. On est entré dans la routine. La contestation a été intégrée dans le paysage « normal » du capitalisme publicitaire, avec quantité d’autres maux qui ont autrefois suivi le même chemin : la dégradation sociale de certaines banlieues, le chômage de masse, le suicide des policiers et des paysans… Et maintenant les Gilets Jaunes sont une partie de la population, que les médias négligent à leur tour, des gens jugés un peu fous, qui ne connaissent pas le bonheur qu’ils ont. C’est quelque chose de normal pour les médias, qu’il y ait une part de « contestataires fous » dans la population. Donc on passe à autre chose…

Il en est de l’information comme du reste : le décalage seul importe. Si 100 Rhana Plazza s’effondrent tous les jours, un de plus ou un de moins…ce n’est plus une info.

* selon les GJ, mais probablement au moins 10000 après 6 mois+ de contestation

Vincent Rey, findutravail.net

* CENSURE SUR FACEBOOK ? : chacun peut vous dire « vous n’êtes pas censuré, puisque je peux lire ce que vous écrivez ». Certes, mais si vous pouvez lire ce que j’écris une fois sur 2 ? Ou si vous pouvez lire ce que j’écris 5 jours plus tard ? Ou si de prétendus bugs de l’interface, vous empêchent de livrer votre opinion ? Il se trouve que j’ai fait un peu de programmation moi aussi, et M Zuckerberg ne me fera pas prendre pour un bug, ce qui n’en est pas un.

LE RIC OU LE REVE D’UNE DEMOCRATIE PARFAITE

LE RIC OU LE RÊVE D’UNE DÉMOCRATIE PARFAITE
(ce préambule indique mes propres périodes de censure* : du 30/04 au 03/05/2019, du 23/05 au 27/05/2019…à quand la prochaine M Zuckerberg ? c’est rémunéré ?)

Le RIC est un rêve, le rêve d’une démocratie parfaite, où le bien triomphe toujours du mal, parce qu’il s’est donné l’arme institutionnelle fatale, que constitue le RIC. Mais bien sûr, chacun conserve son idée du bien et du mal bien à lui. Ainsi Maxime Nicole des Gilets Jaunes lorsqu’il affirme que si « on a le RIC, on a tout », voit dans le RIC une sorte de panacée universelle, et il est persuadé que le RIC pourra résoudre à lui seul tous les problèmes. C’est à mon avis une illusion dont il devrait se défaire très vite. Le RIC est à la démocratie, ce que la recherche de la pierre philosophale était à l’alchimie. Non pas qu’il soit impossible à instituer, mais dans les effets que l’on peut en attendre, en terme d’action publique.
Veut-on par le RIC que l’action publique soit le reflet exact de ce que veulent les citoyens en toute matière ? Mais alors le OUI qui l’emporte sur le NON à 51% contre 49% remporterait toute la mise, et l’action publique se devrait d’obéir au vœu des 51% ?! C’est une amplification encore bien plus importante que l’élection de représentant au scrutin majoritaire ! On voit là qu’il y a dans le principe même du référendum, quelque chose de contraire à la démocratie, en dépit des apparences.
Cette demande du RIC n’arrive pas par hasard. Elle émerge du sentiment de dépossession de l’action publique par la population (et il y a de quoi se sentir dépossédés !). Mais il faudrait d’abord s’interroger sur l’origine de ce sentiment de dépossession, et on va trop vite en besogne, en accusant nos institutions. On peut observer que dans plusieurs grandes démocraties, pourtant dotées d’institutions et de modes de scrutin très différents, les mécontentements sont puissants, et de même nature : au Royaume Uni, aux USA, en France, en Italie, en Hongrie… N’est-ce pas un signe montrant que la source du « mal » n’est PAS institutionnelle ?
C’est que la source du « mal » est certainement difficile à admettre, et à s’avouer : un système économique que l’on pensait immuable, aux effets constants, capable d’apporter une prospérité infinie, alors que comme tout organisme vivant, il peut succomber à un cancer. Il y a des gens qui lorsqu’ils sont atteint d’un cancer, le nient au point de l’oublier. Et ils vivent ainsi jusqu’à leur dernier jour, sans y penser. C’est ce que nous faisons collectivement en ce moment. Avec le RIC, nous voulons changer de régime alimentaire, alors que notre organisme, le capitalisme, est atteint par un très grave cancer, remettant en cause bien plus de choses que nos seules institutions.

Vincent Rey, findutravail.net

* CENSURE SUR FACEBOOK ? : chacun peut vous dire « vous n’êtes pas censuré, puisque je peux lire ce que vous écrivez ». Certes, mais si vous pouvez lire ce que j’écris une fois sur 2 ? Ou si vous pouvez lire ce que j’écris 5 jours plus tard ? Ou si de prétendus bugs de l’interface, vous empêchent de livrer votre opinion ? Il se trouve que je connais le php (analyste programmeur), et M Zuckerberg ne me fera pas prendre pour un bug, ce qui n’en est pas un.

Quand un bon dessin, vaut mieux qu’un long discours…

(ce préambule indique mes périodes de censure* : du 30/04 au 03/05/2019, du 23/05 au 27/05/2019…à quand la prochaine M Zuckerberg ? c’est rémunéré ?)

Quand un bon dessin, vaut mieux qu’un long discours…

* CENSURE SUR FACEBOOK ? : chacun peut vous dire « vous n’êtes pas censuré, puisque je peux lire ce que vous écrivez ». Certes, mais si vous pouvez lire ce que j’écris une fois sur 2 ? Ou si vous pouvez lire ce que j’écris 5 jours plus tard ? Ou si de prétendus bugs de l’interface, vous empêchent de livrer votre opinion ? Il se trouve que je connais le php (analyste programmeur), et M Zuckerberg ne me fera pas prendre pour un bug, ce qui n’en est pas un.

Chômage : moins 0,1% annoncés, meilleurs chiffres depuis 10 ans ! Oui !!! Belfort, General Electric, 4000 emplois supprimés avec les emplois induits…= PLUS 0, 13%, Noooon !!!!

Belfort Arrivée du ministre Bruno Le Maire sous les huées de la foule rassemblée à General Electric

Publiée par Jacques Renardiere sur Lundi 3 juin 2019

============
ce préambule indique mes périodes de censure : du 30/04 au 03/05/2019, du 23/05 au 27/05/2019…à quand la prochaine M Zuckerberg ? c’est rémunéré ?
===========
1000 emplois vont disparaître à Général Electric (ex Alsthom). Les économistes disent qu’il y a 3 emplois induits pour un emploi industriel. ça ferait donc 4000 emplois qui disparaîtraient dans ce bassin d’emploi.

Il y a une semaine, TAMBOURS ET TROMPETTES sur tous les médias : France Inter : « Les chiffres du chômage n’ont jamais été aussi bons depuis plus de 10 ans ! MOINS 0,1% de chômage !!!! « …TA-TA-TARI-TARI-TARI-TARAAAAA !!! C’est tout juste si toute la rédaction n’est pas sortie dans la rue en en débouchant le champagne, en se mettant le slip sur la tête !

Mais là à Belfort, faites le calcul, 4000 emplois en moins, c’est PLUS 0,13% sur la base de 3 millions…On remet les slips, et on rebouche le champagne, le travail continue à disparaître….

Gilets Jaunes, comprenez bien une chose : les gouvernements sont impuissants. Les entreprises en concurrence aussi. Une entreprise qui perd son marché comme GE ne peut pas non plus faire comme si ça n’existait pas…

MAIS le bénéfice global du pays perdure. Le PIB reste positif car des gains de productivité énormes sont (et continueront à être) faits ailleurs. Il n’y a donc qu’une seule porte de sortie :

LA GRATUITE SUR L’ESSENTIEL = DISSOCIER L A QUESTION DE LA SUBSISTANCE DES INDIVIDUS DE CELLE DU TRAVAIL.

Cela permettrait aussi de recentrer l’activité, sur ce qui est réellement utile, ce qui en matière d’écologie, n’aurait rien de superflu.

Vincent Rey
findutravail .net

LES GILETS JAUNES et les 30 ANS DE TIAN’ANMEN

============
ce préambule indique mes périodes de censure sur Facebook : du 30/04 au 03/05/2019, du 23/05 au 27/05/2019…à quand la prochaine M Zuckerberg ? c’est rémunéré ?
============

Il y a 30 ans, le parti communiste chinois réprimait sévèrement la révolte étudiante de Tian’anmen, faisant entre 300 et 3000 morts. On ne remet pas en cause impunément, la parole du parti communiste chinois.

Depuis le 17 novembre 2018, les Gilets Jaunes sont dans la rue, ils crient leur colère contre la vie chère, beaucoup estiment que leurs revenus ne leur permettent plus de vivre. Répression sévère de Emmanuel Macron : 23+ éborgnés, matraquages et violences physiques. C’est moins létal, mais c’est la même chose : on ne remet pas en cause impunément, la parole de l’ultralibéralisme européen.

Vincent Rey findutravail.net