Un peu d’activité (PIB) dans un océan de capital ?

Vous vous demandez pourquoi les décisions politiques semblent toujours aller dans le sens de la finance et des plus riches, et jamais dans le sens du travail et de la réduction de la précarité ?
 
Ce petit dessin va vous aider à mesurer le rapport de force entre le TRAVAIL et CAPITAL, et l’évolution des 2 depuis 1980.
 

En noir au centre, le PIB global (Global GDP), ou autrement dit le bénéfice que réalisent toutes les entreprises de tous les pays du Monde, hommes + machines.

 Et en vert autour du noir, les actifs financiers, soit toutes les actions, toutes les obligations, tous les titres financiers, constituant le capital. Seule une part infime de ce vert sert à l’investissement dans l’économie réelle (0.3% selon F Lordon en France en 2017, 10 milliards sur 3300 milliards)
 
Qui a financé la campagne de E. Macron d’après-vous ? Le noir ou le vert ? Le vert bien sûr…
 
Ce qui veut dire que si un jour vous voulez vraiment changer les choses, ce n’est pas le RIC qui peut le faire, mais d’élire nous-même des représentants incorruptibles, en finançant vous-même votre propre campagne.
 
Vincent Rey
findutravail.net
 
 
Sources :
 
– Ce très bon site (en anglais malheureusement) qui met la finance en graphiques : http://longreads.tni.org/state-of-power-2019/lobbying-political-power/
 
– « Comme un bruit qui court », France Inter, 22 décembre 2018, (minute 37) :
https://www.franceinter.fr/emissions/comme-un-bruit-qui-court/comme-un-bruit-qui-court-22-decembre-2018
 

 ===================================================

V Rey le 5 mars 2019

Suite à une remarque pertinente, me disant que :

1 : le dessin multipliait les diamètres au lieu de multiplier les surfaces
2 : qu’il était difficile de comparer un stock (capital), avec un flux (PIB)

1 > j’ai refait ce graphique en calculant les surfaces exactes sur excel, et en recalculant les rayons de pib et capital
2 > j’ai indiqué que je souhaitais faire figurer le contexte dans lequel le travail s’effectue pour montrer que d’énormes profits se font SANS travail et DE PLUS EN PLUS, puisque la part du PIB dans le capital diminue de plus en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *