Le vote du futur : Barack Obama ou Taylor Wilson ?

Comment expliquer cette grimace de Barack Obama, lorsqu’il fut reçu sur son stand par le jeune savant atomiste Taylor Wilson ?

Taylor Wilson est un jeune savant extrêmement brillant et enthousiaste, dévoré par la passion du Nucléaire. Il est parvenu à la fusion nucléaire dans son garage à l’âge de 14 ans. Sa maîtrise ne fait aucun doute, il faut pour obtenir ce résultat maîtriser plusieurs disciplines scientifiques à un très haut niveau. Le jeune homme est confiant dans ses capacités, il pense parvenir en 20 ans à produire de l’électricité grâce à la FUSION nucléaire, autrement dit l’énergie des étoiles contrôlée dans un bocal. (1)

Comme tous les grands savants, Taylor Wilson n’est pas intéressé par l’argent. Il veut que l’énergie ne soit plus un problème à la surface de la Terre, et il a d’ores et déjà un projet de réacteur à FISSION nucléaire pour y parvenir, sans attendre de contrôler la FUSION. Son idée reprend celle du réacteur MSR à SELS FONDUS expérimenté avec succès au laboratoire d’Oak-Ridge sous la direction du professeur Alvin Weinberg dans les années 1960, une idée qu’il a améliorée en prévoyant l’enterrement du réacteur, et l’adjonction d’une turbine à gaz. Il dit être en mesure à court terme de convertir 45% de la chaleur dégagée en électricité, ce qui représente un gain de 10 à 15% par rapport au réacteur à eau pressurisée actuels, de type EPR. Sa conception est révolutionnaire sur le plan de la sécurité, car la réaction en chaîne s’arrête SANS INTERVENTION HUMAINE (sécurité passive) en cas de problème. Elle présente aussi plusieurs autres aspects révolutionnaires pour le secteur, puisque ces réacteurs seraient produits en série, qu’ils ne nécessiteraient aucun entretien (on les remplacerait tous les 30 ans), qu’ils pourraient utiliser du Thorium (matériaux abondant partout sur Terre), et qu’ils produiraient 70% moins de déchets, et surtout AUCUN d’une durée de plus de 300 ans !

De tels décalages technologiques, même s’il s’agit encore de FISSION nucléaire sont absolument enthousiasmants ! Ils portent en eux l’espoir de mettre fin à toutes les guerres pour le pétrole, à l’extinction du risque nucléaire, et à tous les dégâts environnementaux que l’on doit aux énergies carbonées !

Alors comment expliquer cette absence de sourire, pour ne pas dire cette grimace de Barack Obama ?!

Tentons une explication. C’est peut-être que le dégoût de lui même lui est venu, de devoir jouer une sorte de comédie, face à un jeune homme aussi pur, et aussi naïf que les grands savants peuvent l’être, lorsqu’ils sont si absorbés par leur discipline. Ce dégoût lui est peut-être venu, lorsque l’idée a surgi dans son esprit que tout le génie de Taylor Wilson, toute son énergie, toute son ingéniosité, et tout ce don de lui-même et l’espoir que sa production scientifique bénéficiera à l’Humanité toute entière… que tout celà EST VAIN, comme jeté dans le néant, parce que lui Barack Obama SAIT combien de capitaux sont engagés dans les gaz de schistes aux USA. Et il SAIT que tous les efforts de Taylor Wilson, et toute son intelligence, et tous le bénéfices que l’Humanité pourrait tirer de ses travaux n’y CHANGERONT RIEN : LES DETENTEURS DE CAPITAUX EXIGERONT LEURS BENEFICES, même s’il faut pour cela stopper la mise en application de ses découvertes.

Qu’en conclure ? La chose suivante : c’est que dans le futur, nous devrons peut-être nous prononcer non pas entre Barack Obama et Donald Trump, soit un schéma Gauche-Droite ordinaire, mais entre Taylor Wilson et Barack Obama…Nous devrons peut-être choisir entre la science pure et le capital, si nous voulons avoir une chance de survivre sur cette Terre.

 

(1) On ne sait pas à ce jour produire de l’énergie à partir de la fusion. On sait par contre faire des bombes (la bombe H), qui utilisent cette énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *