2400 licenciements chez Carrefour. Ne le voyez-vous pas, le « système » ?

Vincent Rey, 25 janvier 2018

Alexandre Bompard est PDG de Carrefour depuis cet été. Il a laissé en plan la fusion FNAC-DARTY, une mission inachevée pour laquelle il a perçu selon Médiapart, la somme de 12 millions d’euros. Ce 23 janvier 2018, il présentait son plan de « modernisation » pour le groupe CARREFOUR, un plan ambitieux, puisqu’il prévoit la suppression de 2400 emplois.

Les « marchés », ou plus concrètement les actionnaires, devaient attendre avec impatience cette restructuration. Ils étaient si contents que l’action Carrefour est montée en flèche : de 18.45 € le 22 janvier à 17h30, l’action Carrefour est passée à 19.60€ le lendemain en milieu de matinée, soit une augmentation de 6% en seulement quelques heures.

action carrefour + 6%

L’hypocrisie est totale. On cache ce que tout le monde sait : la technologie détruira des centaines de milliers, des millions d’emplois. Léa Salamé recevait ce 24 janvier M Bompard.

Léa Salamé (France Inter) : « – Le métier de caissière, ça existera toujours dans 30 ans ? »

La question avait le mérite d’être claire, appelant une réponse par oui ou par non. Voici ce qu’à répondu le PDG de Carrefour.

 » vous avez vu les annonces qu’a fait Amazon, du magasin sans caisses, moi je vais vous dire ce que je pense, je pense qu’au fond le consommateur, il n’a pas envie de choisir…il n’a pas envie qu’on lui dise c’est ça ou ça….il a envie des deux, il a envie qu’on lui donne de l’innovation technologique, et il a aussi envie de poursuivre le lien humain, qui est celui qu’offre le fait d’avoir des hôtesses de caisse« .

Disons les choses, puisque M Bompard hésite à le faire, préférant se défausser sur Amazon (1), ou sur les souhaits du consommateur. Le métier d’hôtesses de caisse , qui permet actuellement à 170 000 personnes de vivre en France, va disparaître. Les puces RFID (2) que l’on intègre dans l’étiquetage, permettent d’envoyer le code article à un récepteur, sans l’intervention d’un rayon infrarouge. Quand à la pratique du « self-scanning », elle présente un réel avantage, puisqu’elle permet de voir le prix total des articles qu’on met dans son caddy. Ces deux pratiques conduisent tout droit à la disparition du métier de caissière.

Le voilà ce fameux « système » que des analystes politique dénoncent comme une « fiction populaire », lorsqu’ils voient progresser les sondages pour les partis extrémistes ! La voila, sous nos yeux, la sainte alliance contre les classes populaires, du politique, de la technologie, et de la finance, qui enlève à la population ses moyens d’existence ! Comment ne pas le voir ?

Cela fait maintenant plus de 40 ans que le processus de destruction des emplois est en cours. Encore combien de temps à se boucher les yeux ? Jusqu’à quel niveau de déliquescence sociale ?

1) Les magasin sans personnel d’Amazon

2) les puces RFID : ce sont ces puces qui émettent un signal radio. Ce sont elles qui permettent le paiement sans contact, dans les boulangeries.

0Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *